Table ronde industrie-genève

La crise sanitaire a révélé un peu plus la vulnérabilité d’une Suisse sans usine et la nécessité d’une souveraineté industrielle. Avec plus de 22 % de la population active (25,5 % pour l’Allemagne, 13% pour la France et 19,7 % pour l’Italie), l’économie suisse ne se désindustrialise pas mais se tertiarise et se spécialise dans des domaines à forte valeur ajoutée.

Retour